• Accueil Via28 /
  • Agenda à la Une /
  • CPF - Ce qu'il faut faire avant 2019 !
retour à l'agenda Vous êtes l'organisateur ? Identifiez-vous.

CPF - Ce qu'il faut faire avant 2019 !

image Type d’activité : Economie, emploi

A partir du 1er janvier 2019, le CPF (Compte Personnel de Formation) sera monétisé. C'est-à-dire que le nombre d'heure de formations acquis au fil des années par chaque salarié (heures de DIF + heures de CPF) sera converti en euros. Afin de ne pas perdre les heures acquises au titre du DIF, chaque salarié doit ouvrir son compte personnel de formation avant le 1er janvier 2019.

Depuis janvier 2015, en remplacement du DIF (droit individuel à la formation), un compte personnel de formation (CPF) est rattaché à toute personne salariée ou demandeuse d'emploi. Le CPF permet d'acquérir des heures de formation utilisables pour participer à des formations se déroulant sur ou en dehors du temps de temps.

Chaque salarié doit ouvrir son compte personnel de formation via www.moncompteactivite.gouv.fr pour y inscrire un certains nombre d'informations et notamment ses heures acquises au titre du DIF (si salarié avant le 31/12/2014 et si les heures de DIF n'ont pas été utilisées).

A partir du 1er janvier 2019, le CPF (Compte Personnel de Formation) sera monétisé. C'est-à-dire que le nombre d'heure de formations acquis au fil des années par chaque salarié (heures de DIF + heures de CPF) sera converti en euros. Afin de ne pas perdre les heures acquises au titre du DIF, chaque salarié doit ouvrir son compte personnel de formation avant le 1er janvier 2019.

Sources : Uniformation, CROS Centre-Val de Loire

Informations pratiques

Le lundi 31 décembre 2018

-

Organisé par : -
retour à l'agenda
 
 

Actualité

#Covid-19 - Un cas de force majeure pour les associations ?

#COVID-19 - CAS DE FORCE MAJEURE POUR LES ASSOCIATIONS ?

Depuis le début de la crise sanitaire liée au coronavirus, nombreuses sont les associations ayant été contraintes de cesser toute activité du fait de l'interdiction des regroupements et de l'obligation de confinement. Dès lors, quelle est la responsabilité de l'association vis-à-vis de ses adhérents et usagers si elle ne peut respecter ses engagements contractuels ? Peut-elle dans le cas présent invoquer un cas de force majeure ?

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS ...



Lire la suite